A l’occasion du nouvel an chinois, nous avons choisi de consacrer toute une thématique au bien-être venu de cette culture ancestrale qu’est la chine et sa célèbre médecine traditionnelle (appelée MTC), incluant cinq pratiques fondamentales : l’acuponcture, l’alimentation, le massage Tui Na, les exercices énergétiques (Qi-Gong, Tai-Chi) et la pharmacopée (herbes médicinales).

Les premiers écrits autour de la Médecine Chinoise remontent à 400 ans avant J.C, qui continue depuis, d’être pratiquée sans discontinuité depuis plus de 3.000 ans : sans cesse développée et adaptée au fil des siècles, sans rien renier de ses fondements théoriques.

D’après Bertrand BIMONT – thérapeute, ostéopathe puis biologiste alimentaire – formé à la MTC et fondateur des laboratoires Bimont : « La MTC est une médecine empirique, s’inspirant de la nature et qui aborde l’individu de façon globale. Elle se base donc sur la nature et plus précisément sur la chronobiologie. Cette approche naturelle, appliquée de façon naturelle permet d’appréhender, de soulager, d’accompagner l’ensemble des déséquilibres, qu’ils soient psychologiques, ou physiologiques. »

01_bertrand-bimont0005

 

En d’autres termes, la MTC est davantage une approche préventive et globale, liant le corps et l’esprit, contrairement à la médecine occidentale, qui attend le symptôme pour le traiter…de façon isolée.

Exemple avec un patient souffrant de migraines régulières, que la médecine occidentale va traiter de façon isolée, c’est à dire, en commençant par chercher un problème « moteur » à l’individu, en lui prescrivant tout un tas de médicaments, visant à « supprimer le mal », avant de lui faire passer des examens plus poussés, si les symptômes persistent au traitement donné.

La MTC quant à elle, va d’abord s’intéresser au principe « énergétique » de l’individu en évaluant les méridiens/organes défaillants susceptibles de créer de tels symptômes (par l’acuponcture, le massage et/ou la pharmacopée). Cette approche consiste, non pas à supprimer le mal (qui, par effet boomerang sortira d’une quel-qu’autre façon), mais à traiter l’origine du mal.

La MTC considère ainsi les symptômes comme expressions du corps, qui envoient des signaux (notamment pour les symptômes récurrents), pour l’aider à guérir le mal à la racine et non en enlevant simplement les mauvaises pousses….

Lire l’article Qu’est ce que la somatisation?

Revenons à la MTC, dont vous avez désormais compris le fondement. Bien que la MTC reste bien plus complexe que la simple explication que nous avons essayé d’en faire préalablement ; le principe des 5 éléments (bois, métal, feu, eau, air) et les organes correspondants, ainsi que le Qi, plus communément connu sous le nom de Yin et Yang.

« Le yin et le yang composent l’énergie le QI. Imaginez deux réservoirs : l’un étant le yin, l’autre le yang. Ils sont indissociables, et opposés : dans l’un (yin), on trouvera l’eau, la nuit, la matière, le froid…, dans l’autre (yang), on trouvera le feu, le jour, le mouvement, le chaud. Chaque réservoir doit avoir la même quantité que l’autre, dans ces matières opposées, permettant de créer l’équilibre de l’énergie, appelée le QI. Si un réservoir contient plus que l’autre,alors c’est le déséquilibre donc la maladie. » – Bertrand Bimont.

Après s’être intéressé et formé à la MTC, Bertrand Bimont, ostéopathe et biologiste alimentaire, a choisi de se consacrer à une notion fondamentale de la MTC : la chronobiologie. Il a ainsi crée une gamme de compléments alimentaires basés sur les Cinq saisons : Printemps, Été, Automne, Hiver et la cinquième saison, dite saison de transition.

« Le corps et l’esprit ont besoin de s’adapter, de se synchroniser au changement : c’est la notion des cinq saisons. Chaque saison a son propre rythme, sa propre alimentation, ses organes dédiés, ses émotions également. Prenons le printemps, c’est une saison de naissance, où la faune et la flore s’éveillent, la flore est verte (couleur dédiée au printemps), c’est la période du foie, de la vésicule biliaire, de la colère (ou du pardon), du deuil (ou non deuil) des choses.
Au niveau alimentaire, on va alors privilégier (par exemple) la saveur acide qui convient bien au foie. » B.M

bimont-5-saisons-roue

Nous allons donc bientôt quitter la période de l’hiver pour la 5e saison :

« La 5eme saison est un passage, une transformation, on la trouve entre chaque saison, c’est une période où le corps et l’esprit s’apprêtent à un changement et doit s’y adapter. Le passage de l’hiver où l’immobilisme, le froid sont présents vont laisser place à l’éveil et au mouvement du printemps (par exemple), le corps doit changer son alimentation, l’esprit doit s’ouvrir et changer de pensées, c’est dans la 5eme saison que toute cette évolution doit se faire, sinon, vous risquez de vivre une saison en décalage et donc de déclencher des troubles de la santé. »

bimont-5-saisons-gamme